# #
Accueil > Dossiers thématiques > Logement (ex-)MENA > FAQ pour propriétaires

FAQ pour propriétaires

Un MENA, c'est quoi?
Pourquoi louer à un (ex-)MENA ?

Un mineur peut-il conclure un bail de location ?
Puis-je louer à un jeune sans papiers ?
Ces jeunes sont-ils accompagnés ?
Suis-je assuré de recevoir mon loyer ?
À qui puis-je m’adresser en cas de problèmes ?
Comment le MENA paie-t-il son loyer ?
Que se passe-il si je jeune rompt le contrat ou est renvoyé ?
Que se passe-t-il avec mes aides sociales si je loue une chambre dans ma maison ?
Qu’en est-il de l’eau, de l’électricité et du gaz ? Ces jeunes peuvent-ils s’affilier à un fournisseur ?
Et si je veux rompre le bail parce que les choses ne se passent pas bien ?
Quel sont les avantages du fait de louer à un MENA ou ex-MENA ?
En Flandre, les MENA ont-ils droit à un subside de séjour ?

 

 

Un MENA, c'est quoi ?

Un MENA est un Mineur Etranger Non Accompagné. En effet, après avoir fui leur pays, beaucoup de jeunes arrivent en Belgique sans leurs parents. Grâce au parcours d’accueil qu’ils ont suivi en Belgique, ils sont prêts à la vie en autonomie. Il ne leur manque plus qu’un studio ou un appartement pour se lancer dans leur nouvelle vie en Belgique !

Lorsque les MENA deviennent majeurs, on parle souvent d'« ex-MENA ».

 

Pourquoi louer à un (ex-)MENA ?

Louer à un mineur étranger non accompagné est crucial au niveau humain et social. Généralement, ces jeunes vont à l'école ou suivent une formation Trouver un logement est pour ces jeunes une étape importante dans leur nouvelle vie et leur intégration en Belgique. Cela signifie pour eux de trouver la stabilité, un « chez-soi » et un nouveau départ !

Trouver un logement n'est jamais facile, et encore moins pour les (ex-)MENA. Ils sont victimes de discrimination, non seulement en raison de leur origine, mais également en raison de leur âge. Voilà pourquoi nous avons besoins de propriétaires qui ont envie de faire la différence dans la vie de ces jeunes !

Vous en retirerez également d'autres avantages. En règle générale, ces jeunes sont accompagnés et encadrés par des organisations spécialisées. Ces services sont à considérer comme des partenaires à long termes. Lors d'un départ d'un locataire, ils trouveront très rapidement quelqu'un d'autre. Ainsi, vous évitez le vide locatif.

 

Un mineur peut-il conclure un bail de location ?

Oui ! En principe, les mineurs sont juridiquement incapables, ce qui veut dire qu’elles n’ont pas le droit d’accomplir des actes juridiques. TOUTEFOIS, si un jeune d’au moins 16 ans et avec de bonnes capacités de discernement signe un contrat de bail, celui-ci est valide.

Si le mineur est lésé par l’acte juridique, le tuteur ou la tutrice peut demander à un juge d’annuler le contrat. Il y a lésion lorsque le loyer est trop élevé pour les revenus du jeune ou par rapport à la qualité du logement. Le locataire ne peut pas demander l’annulation du contrat de bail. Le droit de demander cette annulation sert à protéger la personne mineure, et ne profite pas au locataire.

 

Puis-je louer à un jeune sans papiers ?

Tous ces MENA et ex-MENA qui sont à la recherche de logement ont des papiers. Ceci dit, rien ne vous empêche de louer à quelqu’un qui est sans papiers.

 

Ces jeunes sont-ils accompagnés ?

Oui, il y a diverses organisations qui accompagnent ces jeunes dans les diverses démarches administratives qu’ils doivent entreprendre une fois qu’ils ont quitté le parcours d’accueil. Cet accompagnement continue jusqu’à ce que les différentes parties estiment que le jeune est capable de vivre de manière totalement autonome.

 

Suis-je assuré de recevoir mon loyer ?

Non, tout comme pour tout autre locataire, vous ne pouvez jamais être sûr∙e à 100% de recevoir votre loyer à la fin du mois. Toutefois, les MENA et ex-MENA sont accompagnés pour les aider, notamment dans la gestion de leur budget. Tout est mis en œuvre pour que la location se passe au mieux.

 

À qui puis-je m’adresser en cas de problèmes ?

Dans la majorité des cas, ces jeunes sont accompagnés par des organisations qui les soutiennent dans leurs démarches administratives et autres. Ces organisations seront toujours à l'écoute si vous avez besoin de vous adresser à quelqu'un. Si le ou la jeune auquel vous louez n'est pas encore accompagné, nous vous conseillons de prendre contact avec une organisation qui pourra le/la soutenir.

 

Comment le MENA paie-t-il son loyer ?

Un∙e MENA a droit à une aide sociale du CPAS équivalente au revenu d’intégration sociale (RIS). Depuis le 1er septembre 2017, cette aide sociale équivalente au RIS est de 892,70€ pour une personne isolée et 593,13€ pour une personne cohabitante.

Vu que le/la MENA va à l’école, il ou elle n’a pas d’autre choix que de dépendre du CPAS.

 

Que se passe-il si je jeune rompt le contrat ou est renvoyé ?

Dans ce cas, le propriétaire a toujours la garantie locative, et a la garantie que le bien sera à nouveau rapidement occupé. Dans ce contexte, les associations telles que Minor Ndako et Mentor-Escale sont à voir comme des partenaires à long terme.

 

Que se passe-t-il avec mes aides sociales si je loue une chambre dans ma maison ?

En cours.

 

Qu’en est-il de l’eau, de l’électricité et du gaz ? Ces jeunes peuvent-ils s’affilier à un fournisseur ?

En cours.

 

Et si je veux rompre le bail parce que les choses ne se passent pas bien ?

La rupture de contrat se passera dans les mêmes conditions que toute autre contrat de bail, il n'y a pas de spécificités. L'avantage dans ce cas-ci est que vous avez un interlocuteur en cas de problèmes (l'organisation qui accompagne le ou la jeune), et vous évitez le vide locatif.

 

Quel sont les avantages du fait de louer à un MENA ou ex-MENA ?

En cours.

 

Les MENA ont-ils droit à un subside de séjour en Flandre ?

En cours.